Comité de Systema et des Arts Martiaux Russes

Le 23 juillet 2018 le Comité Français de Systema et des Arts Martiaux Russes (ex FSAMR) a signé la convention le liant à la FFAB.

La Fédération de Systema et des Arts Martiaux Russes, après 4 ans d’existence a voté le rattachement à une fédération agréée, de ce fait a modifié ses statuts pour se transformer en Comité. La Systema est un Budo Russe qui puise ses racines dans l’escrime cosaque, le combat Samoz et diverses inspirations acquises lors d’échanges ou conflits avec d’autres pays. Longtemps réservé aux forces spéciales (contre-espionnage (smerch), certains corps des Spetsnaz), Elle est aujourd’hui enseignée dans le civil.

Il existe aujourd’hui en France plusieurs styles de Systema :

Le style Kadochnikov, la maison mère, la plus connue en Russie ; un club situé a Colmar. Style militaire basé sur les lois physiques, la biomécanique, les acrobatiques et les applications tactiques. Style structuré qui comporte des compétences précises pour en être instructeur.

Le style Ross, du Général Retuinskih, qui a fondé la Fédération Russe de Systema, qui comporte 6 niveaux de compétences et des examens pour devenir instructeur.

Le style Ryabko, Vasiliev, le plus connue en France. Une méthode de développement personnel, basée sur le relâchement, la respiration, la gestion du stress et de la douleur, mais sans formalisme, grades, examens, plus une méthode d’auto formation.

Quelques autres styles, Systema Siberian Cossacs, Sibirsli Vyun de Dimitri Skogorev, le style Voin Systema, Starov Systema Spetsnaz, etc.… Il en arrivera d’autres tant la Russie est vaste et cet art martial nouveau.

Le style Maksimtsov, qui a monté la Fédération Ukrainienne des arts martiaux Russes, élève de Retuinskih ; celui adopté par notre Comité, qui est une méthode basée sur le style Kadochnikov, adapté au départ pour la police de Kiev en Ukraine, qui allie les acrobatiques, des principes d’apprentissage, la biomécanique, psychologie du combat, gestion du stress, de la douleur, la survie, la stratégie et développement personnel. Il s’apprend à travers des principes et non des techniques, 48 au total, qui permettent de comprendre et de progresser soi-même.
Ce style comporte 6 niveaux de compétence (comme le style Ross, Starov, Sibirski Vyun et bien d’autres) : 3 pour accéder au 1er examen pédagogique, puis 3 autres pour un niveau supérieur d’enseignement. Ce style permet un développement harmonieux des pratiquants, souvent enseigné comme technique de self défense, il est néanmoins un art martial à part entière. Toutes ses actions se terminent par des immobilisations. Tous les enseignements sont défensifs, respectant l’intégrité des pratiquants, la pratique se fait très détendue, a 30% de notre potentiel physique maximum, le but est toujours de désarmer, immobiliser, contrôler.
Il n’y a  pas de limite aux situations d’entraînement, lieux divers, dénivelés, escaliers, extérieur, dans un véhicule, à deux ou plusieurs partenaires, armés ou non, le sol, les murs, bancs, obstacles divers sont utilisés. Des exercices pour améliorer la santé font partie de l’enseignement de base, étirements sur 3 plans, gestion de la respiration, exercices pour les yeux, pour l’ouïe, positions archétypales etc…
Les armes, les danses, le maniement de la Shashka (sabre cosaque) font partie de son enseignement. Très proche dans sa finalité de l’Aïkido, il trouve pleinement sa place au sein de la FFAB.

Pour le CFSAMR, Jacques Lecomte

Aujourd’hui plus de 40 diplômes de niveau ont été reconnus par l’Etat Français. Le DEJEPS Aïkido et disciplines associées intègre la Systema et le CQP sera mis en place très prochainement.

La SYSTEMA C’EST QUOI?
 

LA SYSTEMA CFSAMR, 48 PRINCIPES POUR ETRE AUTONOME

 L’enseignement et la pratique de la SYSTEMA ne s’appuie pas sur un référentiel technique précis, la compréhension du « pourquoi » et du « comment  » sont privilégiés et sont déclinés en 48 PRINCIPES permettant de s’approprier des fondements qui pourrons s’utiliser en toute circonstance. Ces PRINCIPES déclinés ci-dessous sur un thème « self défense » se voient applicables dans bien des domaines : Educatifs, sociaux, personnel, santé, professionnel. 

POURQUOI DES PRINCIPES ?
Un principe est toujours vrai. Il marche dans tous les cas, dans toutes les situations et permet de comprendre, d’ingérer et de vivre la Systéma pleinement. Pratiquer la Systéma sans comprendre les principes correspondrait à faire une gymnastique martiale sans fond! Sans consistance ! Une gesticulation inutile ! Dans la Systéma Maksimtsov les principes sont exponentiels, ils s’imbriquent les uns dans les autres au fur et à mesure de l’apprentissage et construisent des pratiquants affirmés, capables d’évaluer à travers ces principes leurs erreurs et progrès à faire. On ne peut vivre la Systéma sans comprendre les principes fondamentaux de survie dans les conditions difficiles : PrévoirEviter et Agir.
Quand le pratiquant utilisera les principes du mouvement, il devra observe les principes Prévoir, Eviter et Agir.Quand il utilisera les principes des acrobatiques, il devra les utiliser en respectant les principes généraux PrévoirEviterAgir ainsi que les principes du mouvement : Bouger tout le temps, Bouger tout le corps et Utiliser juste les muscles nécessaires à l’action, maximum 30% de son potentiel global.
Quand il utilisera les principes des déséquilibres, il devra respecter tous les principes précédents et en plus prendre le plus petit angle avec les attaques, opposer des parties molles aux contacts durs et expirer sur la difficulté (principes des acrobatiques).
La compréhension et l’utilisation de tous ces principes construira peu à peu un pratiquant complet, autonome et capable de diriger sa vie et de transmettre son savoir.


PRINCIPES FONDAMENTAUX :
Ils sont à observer dans la pratique de la Systéma, mais n’ont de vraie valeur que s’ils sont employés en permanence dans la vie quotidienne,  l’enseignement de la Systéma étant fait de 60% d’apprentissage psychologique, 30% de technique et 10% de physique.


PREVOIR – EVITER – AGIR

Ce sont les trois principes pour survivre en milieu hostile.
Pour un soldat en mission nulle question de jouer les Rambo et d’affronter tout ce qui passe à sa portée. La mission est priorité une. Dans le cas d’un civil, la mission sera de rentrer en vie chez lui, de protéger les siens, de conduire sa vie de la meilleure façon possible.
La gestion de l’environnement, du trajet, des habitudes vestimentaires, des objets usuels portés fait partie de PREVOIR.  Repérer dans un lieu la sortie, les gens présents, la configuration du bâtiment. La position du soleil en forêt, les rochers, points de vue, genre de végétation, dénivelés fait partie de PREVOIR. Ne pas s’approcher d’un groupe menaçant, choisir un itinéraire sûr font partie de PRÉVOIR. Pratiquer la Systema c’est PREVOIR.


EVITER, c’est ne pas répondre à la provocation, c’est ne pas intervenir sur un incendie quand on n’a pas ses EPI, c’est changer d’itinéraire si celui-là comporte des dangers, c’est chercher tout moyen en sa possession pour arriver à son but, remplir sa mission. Ne pas endommager son potentiel physique, moral, psychologique, c’est EVITER.
AGIR

, c’est au cœur de l’action, l’attaque ou l’agression est en cours. La fuite c’est AGIR. Esquiver et riposter c’est AGIR.  Négocier c’est AGIR. Feindre la maladie c’est AGIR. Seul le but, la mission doit rester l’objectif, la mission. Pour pouvoir observer ces principes de la survie en milieu hostile d’autres principes fondamentaux sont à apprendre et à utiliser, ces principes sont à ingérer par le pratiquant et doivent transparaitre dans sa manière d’être et de pratiquer. 

PRINCIPES DU MOUVEMENT
Bouger tout le temps (la continuité), bouger tout le corps (utiliser son centre de gravité) et n’utiliser que la force nécessaire à l’action (être relâché, maximum 25% de notre potentiel)


PRINCIPES DES ACROBATIQUESTrouver le plus petit angle avec le support (sol, mur, adversaire, arme), expirer sur la difficulté, utiliser les parties molles du corps.

PRINCIPES DU DESEQUILIBRE
Saisie franche (Utiliser le centre de gravité, les points sensibles, les paires de forces et les trois plans), utiliser le triangle de déséquilibre et la règle des 45° vers le sol.

PRINCIPES DES ARTICULATIONS
Coté, coté, hypoténuse, utiliser toujours le plus petit segment.

PRINCIPES DES LEVIERS
Leviers de position, leviers de force et leviers de vitesse.

CONCEPT ARMES
Notre corps et esprit est la meilleure arme, tout ce qui nous entoure est une arme et garder l’arme invisible.
 

CONCEPT CONTRE ARMES
Prendre le contact avec la personne plutôt que l’arme, contrôler l’arme, utiliser l’arme de l’ennemi.

PRINCIPES DES FRAPPES
Utiliser la surprise, pouvoir frapper de n’importe quelle partie du corps à partir de n’importe quelle position, être responsable de ses actes.MULTIPLES ADVERSAIRES
Travailler dans une seule unité de temps (prendre l’initiative), aligner ses adversaires, utiliser l’adversaire comme bouclier.


PRINCIPES DE LA MARCHE
Utiliser la roue, Pieds parallèles et projection du centre de gravité.

PRINCIPES DE DEVELOPPEMENT PERSONNEL
La survie, la santé et la dextérité.


3 ETAPES DE L’APPRENTISSAGE
Contrôler son propre corps, le corps de l’adversaire et les objets.


NOS ENNEMIS
sont la PARESSE, la PRECIPITATION et la PEUR.Mais parfois ils peuvent être utiles quand ils sont utilisés à bon escient.


CONCLUSION
Ces principes bien évidemment sont applicables à bon nombre de disciplines sportives (pas seulement les Arts Martiaux), elles sont d’ailleurs utilisées en Aïkido, discipline dont je suis enseignant depuis 20 ans.
Aleksandr Maksimtsov enseigne la biomécanique de la SYSTEMA aux danseurs du théâtre du Bloshoï à Kiev.
La Systema met plus clairement en évidence le pourquoi et le comment de la biomécanique humaine, de la stratégie, s’appuyant sur des lois ou des principes physiques, psychologiques ou même stratégiques. Jacques LECOMTE

Contact : Email : contact@systema-rma.fr, téléphone : 06 71 70 44 09.